• J'ai le projet d'ouvrir un atelier de céramique à Meximieux (01800).

    Si vous êtes intéressé(e) par des cours de poterie, merci de répondre au questionnaire afin de me permettre d'évaluer vos disponibilités et vos attentes.

     

    Je souhaite répondre au questionnaire

     

    Des cours de poterie à Meximieux ?

     

    Je vous tiendrai informé de l'avancé du projet dès que possible.

     

    Merci de votre participation et n'hésitez pas à diffuser l'information autour de vous !

     

     Boutique ALittleMarket

     

     

     


    2 commentaires
  • Voici les étapes du séchage et de la cuisson d'un grand plat en grès qui peut être tout simplement utilisé en objet décoratif comme centre de table. Il peut également imaginer accueillir plein de bonnes choses : des fruits, une grande tarte, des petits gâteaux, des légumes à croquer.... je crois que la liste peut-être encore longue !

     

    1ère étape : le séchage. Il doit être lent et régulier, c'est encore plus important pour une grande pièce.

    Grand plat ou centre de table en grès

     

    2ème étape : la cuisson de dégourdis. C'est la première cuisson.

    Grand plat ou centre de table en grès

     

    3ème étape : l'émaillage et l'enfournement. C'est parti pour une cuisson à 1280°.

    Grand plat ou centre de table en grès

     

     4ème étape : la révélation. C'est l'ouverture du four et la validation de plusieurs semaies de travail...

    Grand plat ou centre de table en grès

     

    Vous pourrez découvrir ce plat au Marché de Potiers de SAINT MARCEL (71)

    le samedi 7 et le dimanche 8 novembre.

     

    Grand plat ou centre de table en grès

     

    Alors, à bientôt peut-être...

     

    Boutique ALittleMarket

     

     

    INSCRIVEZ - VOUS !

     

    Vous recevrez les dernières informations du blog.

     

     

    4 commentaires
  • Il existe différents types de terre qui se distinguent par la teinte, la texture et la résistance : la faïence, le grès et la porcelaine. Toutes sont composées à partir d’un même matériau : l’argile. Mais il existe de nombreuses variétés d'argile et selon leurs spécificités, elles rentrent dans la composition de telle ou telle pâte céramique.

     

    Boules de terre

     

    Ces différentes pâtes céramiques ont donc chacune une température de cuisson correspondante. La faïence se cuit autour de 1000°, on appelle cuisson de basse température. C’est une température suffisante pour fondre l’émail sans modifier les caractéristiques du corps même de la pièce. Le grès et la porcelaine se cuisent autour de 1280°, c'est une cuisson de haute température. L’argile se vitrifie, c’est-à-dire qu’elle se transforme en une masse solide et non poreuse.

     

    ...La faïence...

    faïence

     Carol Gouthro, dans 500 Cups, Editions Lark Books

     

    La faïence reste plus ou moins poreuse après la cuisson. Elle est peu dense et légère alors que le grès est plus dense et plus compact. Elle reste relativement fragile et se cassera plus facilement en cas de choc. La cuisson en basse température permet de développer des émaux souvent plus vifs et plus colorés qu’en grès.

    Si le plat est réalisé avec une terre culinaire, les plats à four auront une bonne résistance aux chocs thermiques.

    Sa légère porosité a l’avantage de permettre une certaine évaporation des liquides qui peut être intéressante comme pour des germoirs ou des pots de fleurs par exemple. En revanche, il arrive bien souvent que ces mêmes pots de fleurs s’écaillent ou se brisent lorsque l’eau absorbée vient à geler. Il convient donc de les rentrer ou de les vider en hiver. Dans le même esprit, un napperon sous un vase ou un dessous de plat sous un pichet seront les bienvenus pour éviter les fuites et les auréoles sur les meubles.

     

    ...Le grès...

    Grès

    Tood Leech, dans 500 Cups, Editions Lark Books

     

    Le grès est plus dense que la faïence puisque la terre a subi un processus de fusion homogène de toutes les particules dont se compose la terre (comme la porcelaine). On dit que la pièce est vitrifiée. Sa résistance et sa dureté permettent de réaliser une vaisselle solide d'usage courant qui résiste aux rayures, à la corrosion et à l’acidité (comme le sel, le vinaigre…).

    La gamme des couleurs de grès est souvent plus sombre que la faïence, car les couleurs ne supportent pas toutes la haute température. Ceci-dit, les techniques évoluent et on voit de plus en plus de grès coloré.

    Après la porcelaine, le grès occupe la deuxième place dans la production de poteries de haute température, longtemps considérées comme plus nobles que la terre de basse température.

     

    ...La porcelaine...

    Porcelaine

    Photo issue du Printemps des potiers de Sanary, 2008

     

    La porcelaine est une céramique fine et translucide. C’est une terre difficile à travailler, les gestes doivent être précis et sûrs. Le potier n’a pas le droit à l’erreur sinon, gare aux déformations ou autres tracas ! La difficulté du travail et le prix de la matière première en font des pièces plus onéreuses que celles en grès ou en faïence.

    Elle cuit à la même température que le grès et comme lui, elle se vitrifie à la cuisson. Mais, à la grande différence du grès, elle devient translucide lorsque les parois de l’objet réalisé sont fines.
    La vaisselle en porcelaine est la plus imperméable et la plus dure. Elle est la plus résistante aux chocs thermiques et mécaniques. Attention, cela ne l’empêche pas de casser si vous la laissez tomber ou si vous la maltraitez !!

    Sur une pièce de qualité, lorsque la porcelaine est décorée, les pigments sont intégrés dans l’émail de la porcelaine. Cette technique rend les décors inaltérables dans le temps.

     

    En résumé, je ne vais pas vous surprendre si je vous dis que chaque terre présente des avantages et des inconvénients. Le choix d’une céramique se fait donc en fonction de son usage et du coup de cœur bien sûr !!


    Personnellement, mon cœur penche souvent pour le grès, mais j'apprécie aussi la variété et de ne pas m'arrêter à une seule matière ou technique.


    Et vous, avez-vous une préférence ?

     

    Terr'Ame_Véronique Bélier Céramiste_Trévoux

     

     

    Cet article vous a plu ?

     

    Alors,

    INSCRIVEZ-VOUS

    pour ne pas manquer les prochains...

     

     

    10 commentaires
  • L’automne revient et avec lui, la saison des pommes. Car même si nous pouvons trouver ces fruits sur les étals toute l’année, les meilleurs mois pour les consommer sont quand même d’octobre à avril parce qu’elles ont mûri dans l’arbre.Différentes variétés s’enchaînent et nous permettent de les manger fraîches tout au long de cette période.

     

     

    Bien sûr, il existe différentes façons de les consommer : la manger crue, la faire cuire, la consommer en jus… Chacun ses goûts et ses envies selon le moment aussi.

    Avec le froid qui revient, je vous propose de les manger cuites pour se réchauffer. C’est donc le moment de sortir les Apple Bakers du placard. Vous savez, ces petits plats individuels pour cuire les pommes au four.

     Apple baker

     

    Ils ont un petit pic central sur lequel on dispose la pomme évidée. Ensuite, on la garnit  à son goût : beurre ou graisse de coco, sucre ou sirop d'agave par exemple, épices comme la cannelle ou le gingembre, fruits secs comme des noix, des amandes ou des raisins secs.... On peut également rajouter d’autres fruits frais qui sont délicieux rajoutés aux pommes. Je pense aux poires, aux prunes, aux pêches, aux baies… Bref, il y a de quoi satisfaire tous les appétits !!  Chaque membre de la famille peut garnir sa pomme selon ses envies et c'est un des avantages de ces pots individuels.

    Le pic permet une cuisson bien à cœur du fruit et le fait de servir la pomme dans son plat de cuisson conserve sa douce chaleur un peu plus longtemps. Chacun pourra ainsi bénéficier du jus de cuisson de sa pomme ce qui n’est pas forcément le cas lorsque l’on utilise un plat collectif.

     

    Apple Baker

     

    • Une recette toute simple :
      • de l’huile de coco (ou du beurre fondu)
      • du sucre complet
      • de la cannelle
      • des raisins secs
      • des noix hachées, des noisettes
      • 1 grosse pomme 

     

    • Évider le cœur de la pomme, entailler la peau pour éviter qu'elle n'éclate et la placer  dans le plat.
      Dans un petit bol, mélanger la graisse de coco fondue, le sucre, la cannelle, les raisins secs et les noix.
      Farcir le centre de la pomme, et disperser le supplément sur la pomme. Ajouter un peu d'eau dans le plat de cuisson. Cuire au four pendant à 180 ° jusqu'à la consistance désirée. Le résultat est très gourmand ! Avec une soupe en entrée, ça peut faire un repas de fin de journée lors de la saison froide.

     

     

    Pour ceux qui aiment le contraste chaud/froid, il est toujours possible d'y rajouter une boule de glace avant de servir. Ce plat permet à la fois la cuisson au four et la dégustation.

     

    Apple baker

    A découvrir sur lors de mes expositions ou en boutique.

     

    Et pour consulter et télécharger quelques recettes de pommes aux four,

    je vous invite à cliquer ici.

     

    Boutique ALittleMarket

     

    Si vous aussi vous aimez les pommes au four,

    n'hésitez pas à indiquer votre recette préférée.

    Elle pourrait compléter la liste de recettes déjà présentes !

     


    4 commentaires
  • A l'occasion de ma participation au marché de potiers de Fernay Voltaire, je vous avais annoncé la présentation de deux collections de grès.

     

    Samedi 19 septembre 2015 de 9h00 à 18h00

    Dimanche 20 septembre 2015 de 10h00 à 17h30

    Grand'Rue

     01216 FERNAY-VOLTAIRE

     

    Voici quelques nouvelles pièces de la collection des bruns aux effets bleutés :

     

    Quelques nouvelles pièces en grès

     

    A bientôt...

     

    Boutique ALittleMarket 


    4 commentaires