• Le bol

    Né d’une boule jetée sur le tour ou modelée dans le creux de la main, ce contenant est une des premières pièces en terre réalisée par l’homme, le premier geste du potier. C’est la transformation d’une boule de terre en un récipient devenu indispensable dans notre quotidien.

     

    Le bol

     

    Le bol… cet élément de notre vaisselle que l’on utilise si souvent, du petit déjeuner au souper, il a toujours sa place. Un bol de thé ou de cacao, des céréales, une soupe mais aussi pour présenter des petits fruits ou des légumes, des grignotis à partager entre amis… mais aussi pour mélanger, cuisiner, transporter, offrir… Bol remplis de pousses, de petits cailloux ou de trésors variés qui peuvent décorer la maison. Ou dans un autre domaine, bol comme objet sacré qui accompagne la quête de spiritualité. Il a un potentiel inépuisable : le bol est le corps de notre esprit.

    Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette forme simple et si souvent créée est une des plus difficiles à réaliser, obtenir une forme équilibrée, une harmonie du profil et de la courbe. Le bol est une recherche constante que l’on retrouve dans la multiplicité de ses formes et de ses décors qui varient selon sa culture, selon le potier. C’est une invitation au voyage...

     

    Quelques exemples de formes de bols de tradition japonaise :

    Le bol

    Dessins tirés du magazine PotteryMaking Illustrated, nov-déc 2013

     

    Selon la forme, les mains se placeront différemment, le contenu et le ressenti seront variés.

     

    Bol fermé : profil en forme de boule et profond, ce bol conserve bien la chaleur. Les mains sont enveloppantes. Attention toutefois, si la forme est trop fermée, c’est moins commode pour boire.

    Bol ouvert, incurvé vers l’extérieur ou pas : conserve moins la chaleur. La lèvre du bol est plus accessible, elle permet de boire plus facilement.

    Bol droit : bol le plus souvent utilisé pour boire le thé.

    Bol bas : conserve peu la chaleur. Souvent utiliser pour déguster une soupe, des céréales ou salade de fruits.

    Bol avec oreillettes : des petites poignées par goût ou pour ne pas se brûler les doigts !

    Et pourquoi pas, prévoir un bol pour l'été, plus ouvert et un bol pour l'hiver, plus fermé !! Varier les plaisirs selon son ressenti au grès des saisons.

     

    Le bol

    bol de Daniel de MONTMOLLIN, dans Mille et un bols

     

     « Le bol est une figure emblématique de la poterie. Né d’une vivante nécessité, il reproduit la coupe des mains jointes puisant dès les origines l’eau des sources. A ce geste de demande est lié celui de l’offrande »…. « Rencontre entre les mains créatrices et les mains accueillantes, le bol est servant de communion. »

    Daniel de MONTMOLLIN, texte tiré de Mille et un bols

     

     Boutique ALittleMarket

    Et vous, quelle est la forme qui vous attire ?

    Celle qui est en vous ?

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Jabe
    Mardi 25 Août 2015 à 08:56

    Bravo pour ce bel article

    2
    Mardi 25 Août 2015 à 10:00

    Oui, joli article plein de poésie. Et oui, bravo Véronique !

    Belle journée.

    3
    Mardi 25 Août 2015 à 14:50

    Merci Jabe, Merci Yantra pour votre visite. Un peu de poésie, oui, ça change et ça fait du bien surtout lorsqu'on a d'aussi beaux maîtres à citer, comme de Daniel de Montmollin.

    4
    Mercredi 26 Août 2015 à 02:21

    Bonjour Véronique,,, Je n'ai pas de préférence il faut seulement qu'il soit beau et pratique pour boire mon thé ,,, je change c''' selon mon humeur ,,,merci pour cet article ,,, douce journée et beaucoup de jolies créations ,,, bisous bisous,,,la mure

    5
    Mercredi 26 Août 2015 à 07:39

    Bonjour La Mure,

    effectivement, on peut changer, selon l'humeur et les ressentis. C'est un peu comme un  vêtement, on se sentira mieux avec tel ou tel bol à certains moments. Il est donc bien agréable d'avoir le choix dans ses cas là ! Bises

    6
    Vendredi 11 Septembre 2015 à 13:53

    Je préfère la dernière forme, un peu concave, la pus originale, un brin Fifties ! mais je préfère les tasses aux bols en raison de l'anse préhensile : un bol c'est vraiment pas pratique... on se brûle les doigts et il glisse et tombe ! j'utilise des grands bols comme saladiers individuels et je VEUX des tasses avec des soucoupes pour le thé ou le café (mon côté Reine d'Angleterre)

    7
    Samedi 12 Septembre 2015 à 12:16

    Le bol avec les oreillettes permet de ne pas se brûler les doigts. Après, il est certains que lorsque l'on aime le liquide très chaud, il vaut mieux se tourner vers les tasses. Personnellement, j'aime plaquer mes mains contre la chaleur du contenant, même avec un mug... Dans tous les cas, utiliser de grands bols comme saladiers individuels est une excellente idée !!

    8
    Samedi 12 Septembre 2015 à 19:59

    Bonsoir !

    Je suis d'accord avec vous, Véronique, moi aussi j'aime plaquer mes mains autour du bol fumant, en hiver. On dit toujours qu'il faut d'abord avoir chaud aux mains et aux pieds quand il fait froid...

    Quant aux "oreillettes", elles sont, entre autres, les attributs des bols bretons. Mes parents, ayant vécu un temps en Ille-et-Vilaine, s'en étaient procuré, et j'aimais leurs beaux dessins allant du brun-rouge au jaune chaleureux, couleurs de la Bretagne... J'en avais gardé, mais je ne sais plus où je les ai mis, avec ces déménagements... pas de bol :-(

    Et puis, les bols, il y en a de toutes les tailles, jusqu'à égaler celle d'une petite soupière (dans ce cas, il s'appelle plutôt "saladier", n'est-ce pas ?) En saladiers, donc, c'est une idée sympa, en effet, surtout s'ils sont de diverses couleurs ! Les Chinois, d'ailleurs, utilisent quasi quotidiennement des bols pour leurs repas.

    Enfin, un bol peut servir à d'autres choses, on peut y mettre des restes de repas, des clés, des petits objets...

    Passez une belle soirée ;-)

    9
    Dimanche 13 Septembre 2015 à 20:55

    Merci Yantra pour votre intervention.

    Un bol est un contenant permettant de vastes utilisations. C'est une forme de base essentielle qui permet bien d'autres usages en variant la taille par exemple, que l'on transforme en soupière en rajoutant un couvercle, en passoire en perçant des petits trous sans parler de nombreuses autres possibilités...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :